Etre plus compétitif et aborder les problématiques techniques

Vincent Andrieux, dépositaire de Saint-Malo fait partie des plus récents adhérents au groupement. Son choix de rejoindre Alliance s’est construit autour de 2 raisons principales : trouver de nouveaux axes de développement et s’investir dans des projets métiers.
Vincent Andrieux
Vincent Andrieux

Interview

Alliance : Comment avez-vous connu Alliance ?

Vincent Andrieux : Par le biais des dépôts voisins d’Avranches et Saint-Brieuc ayant adhéré au groupement Alliance.

 

A : Avant d’adhérer au groupement, que saviez-vous d’Alliance ?

V.A. : Je savais qu’une structure proposant d’aider et de défendre les intérêts des dépositaires se mettait en place et qu’elle regroupait majoritairement des dépôts engagés capitalistiquement avec la messagerie MLP.

 

A : Aujourd’hui, comment définiriez-vous Alliance ?

V.A. : En tant que nouveau dépositaire Alliance, je sens au sein du groupement la volonté de proposer rapidement des solutions métiers, techniques, commerciales et financières mais également de créer une synergie entre toutes les compétences des membres du groupement.

 

A : Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Alliance ?

V.A. : Mon adhésion à Alliance est le résultat d’une double démarche. D’abord, Alliance m’offre de nouvelles perspectives de développement. Ma situation géographique ne me laisse pas de possibilités d’extension car je suis entouré d’importants dépôts plateformes, et la taille de ma structure ne me permet pas de me positionner sur les nouveaux marchés. Alliance me permet d’être plus compétitif, notamment sur les produits hors-presse, grâce aux volumes plus importants et donc aux tarifs plus avantageux qui peuvent être négociés lorsqu’on représente 24 dépôts. Mais pour moi rejoindre Alliance c’était aussi rejoindre un groupe qui devient un acteur important sur le marché de la distribution de la presse et un véritable interlocuteur vis-à-vis des éditeurs, et donc qui saurait défendre mes intérêts.

La deuxième raison qui a motivé mon adhésion c’est mon envie de m’investir dans de nouveaux projets. Je ne suis pas vraiment un homme politique, je suis davantage intéressé par les problématiques techniques et c’est ce côté concret, pratique, où l’on aborde le métier du dépositaire qui m’a attiré chez Alliance. Ma première crainte était de retrouver cet aspect politique, terrain du SNDP, mais non les 2 structures ne sont pas similaires et ne se font pas concurrence. Le SNDP nous protège politiquement et propose des contrats cadres alors qu’Alliance se situe au cœur du métier, au sens technique du terme, d’ailleurs le travail réalisé avec la charte de service concerne surtout les techniques de management de dépôt. Les 2 ne sont pas incompatibles, je suis adhérent SNDP et dépositaire Alliance.
 

 

A : Aujourd’hui vous êtes membre du groupement Alliance, qu’est ce que cela vous a apporté ?

V.A. : L’intérêt du groupement est aussi de pouvoir faire appel à d’autres compétences. C’est motivant car on constate que des démarches intéressantes sont menées dans les autres dépôts. C’est enrichissant d’avoir le retour d’expérience d’autres dépositaires sur certains sujets, ça permet d’analyser son propre fonctionnement et de comparer, voire même d’adapter. Chacun à ses forces et ses faiblesses. Personnellement j’attache beaucoup d’importance au service commercial. Les échanges avec Jean-François Lestrade sur les processus développés sur les dépôts de Corbeil ou d’Antony ou sur la gestion de ses commerciaux ont été enrichissants. Ca m’a donné des idées pour structurer mon propre service ou gérer les différentes missions.
L’avantage d’Alliance c’est de créer des synergies entre les différents savoir-faire, de grouper les commandes ou les prestations, mais aussi de pouvoir faire appel à la structure pour tout problème métier.
 

 

A : Que représente pour vous la charte Alliance ?

V.A. : C’est un gage d’excellence. C’est un moyen de formaliser, de valoriser et de vendre nos savoir-faire. L’objectif est de rendre cette charte accessible mais il ne sera pas fait de compromis sur la qualité. Cette charte c’est la garantie pour nos clients d’obtenir un service de qualité, identique sur tout le réseau. Elle assure le même niveau d’implication de la part de chaque dépositaire.

 

A : Vous êtes propriétaire et gestionnaire de votre entreprise, est-ce que votre adhésion à Alliance a modifié cette situation ?

V.A. : Non, je reste un dépositaire indépendant financièrement. L’adhésion au groupement ne nécessite pas une prise de capital dans mon dépôt. J’ai gardé la même façon de travailler avec la volonté de coller à la charte en plus.

 

Voir la fiche du dépôt de Saint-Malo

Vincent ANDRIEUX
dépositaire de ST MALO
Réalisé le12 08 2010
Retour à la liste des témoignages