Gérer son entreprise et développer collectivement de nouveaux services

Dépositaire Alliance depuis les débuts du réseau et président du conseil d’administration, Stéphane Lachau nous fait partager son expérience, entre valeurs communes et développement des prestations.
Stéphane Lachau, dépositaire et président du Conseil d'Administration
Stéphane Lachau, dépositaire et président du Conseil d'Administration

Entretien

De nouvelles perspectives 

Stéphane Lachau compte parmi les membres fondateurs d’Alliance, des dépositaires moteurs, investis dans la construction du groupement qu’ils envisagent comme une façon de rechercher de nouveaux axes de croissance tout en conservant leur indépendance. « Alliance fait partie de ma réflexion en tant que chef d’entreprise » précise Stéphane. C’est d’ailleurs cette perspective  qui séduit les dépositaires, soucieux et désireux de conserver leur indépendance, en bénéficiant à la fois de la mutualisation des moyens pour réaliser des économies (backoffice avec la centralisation des achats par exemple), et de la recherche de nouveaux débouchés, comme la diversification ou la vente de prestations de services. 

 

Des valeurs fortes à partager 

Dépositaire Alliance depuis déjà 2 ans, Stéphane a suivi le développement du réseau et le cap important du mois de mai avec l’Assemblée générale constitutive et l’élection du conseil d’administration dont il est aujourd’hui président. Il a également participé aux premiers travaux menés par Alliance sur le développement de l’offre de service et la philosophie qui l’accompagne. « Les dépositaires raisonnent Alliance, partagent des idées et communiquent entre eux ». Ces réflexions sur le métier de dépositaire et les échanges sur les différents savoir-faire  qui font la force d’Alliance ont naturellement aboutit à la rédaction de la charte de services. « Un véritable état d’esprit Alliance est né autour de cette charte fédératrice. Elle représente le socle d’Alliance, définit les engagements et c’est un préalable à la philosophie commune. Elle permet, à travers les valeurs définies et exprimées, de se définir, mais aussi de définir les règles du jeu ».

 

Un essor progressif 

Le réseau Alliance s’étoffe progressivement, sans vraiment démarcher pour autant, les dépositaires indépendants font très souvent eux-mêmes le premier pas : « Depuis la constitution du groupement en mai dernier, mon téléphone sonne chaque semaine. Pour s’informer, comprendre et entamer une phase de réflexion, les dépositaires me sollicitent. Du dépositaire en prise avec les difficultés économiques, à la recherche de solution, au dépositaire en quête d’un projet de développement, les profils des dépositaires qui s’interrogent sont très variés », commente Stéphane Lachau. En revanche, les appréhensions exprimées par les dépositaires intéressés sont le plus souvent relatives à la préservation de leur indépendance : « Culturellement, l’indépendance des dépôts est un élément très fort. La crainte d’une perte d’autonomie peut être un réel frein, raison pour laquelle nous posons les limites entre le périmètre du groupement et la gestion financière et humaine qui reste l’apanage des dépôts : chacun gère son business ! Pour expliquer le fonctionnement d’Alliance, je fais le parallèle avec d’autres enseignes d’hypermarchés, avec l’adhésion à des valeurs communes autour d’une charte, tout en conservant la gestion de leur affaire ». 

 

Des projets structurants  

Au programme des projets à mener, la diversification et la prestation de services figurent en bonne place. Pour cela, la mise en place de groupes de travail pour favoriser la formation et l’accompagnement des dépositaires et diffuseurs sont en cours : « L’idée est de définir au sein de chaque dépositaire un noyau dur de diffuseurs spécialistes de la presse, auprès desquels il pourra être plus présent et force de proposition par un diagnostic complet des points de vente et la définition de projets de développement sur le plan commercial et financier. La création de rendez-vous réguliers est à l’étude, ainsi que des stages de formation thématiques, sur la qualification niveau 2 par exemple, près du terrain, concrète, intégrant un réel accompagnement et un suivi. Les diffuseurs ont des attentes fortes sur ces  thématiques et nous comptons y répondre dans les mois à venir ». 

 

Voir la fiche du dépôt de Chartres

Stéphane LACHAU
dépositaire de CHARTRES
Réalisé le06 07 2010
Retour à la liste des témoignages