Les dépôts Alliance proposent d’acheter les dépôts Presstalis

Au vu de la situation financière critique du Groupe Presstalis et dans l’optique de proposer une solution constructive pour la filière, les dépôts du Groupement Coopératif Alliance Distribution se déclarent prêts à racheter les dépôts SAD et Soprocom.

Forts d’une capacité d’adaptation, tant sur le plan financier que logistique, les dépôts indépendants Alliance ont traversé au cours de ces dernières années plusieurs restructurations, sans bénéficier d’aucune subvention de l’Etat, tout en assurant un service de distribution de la presse performant et de qualité. En témoignent, par ailleurs, les récents résultats de l’Observatoire de Qualité de la Distribution (CSMP) qui placent les dépôts indépendants en tête de ce classement.


Rompus aux opérations de rattachements, les dépôts Alliance ont notamment à leur actif les rattachements réussis de plusieurs dépôts Presstalis : SAD de Caen et Reims, dépôts Soprocom de Bernay, Chalon-sur-Saône, Perpignan, Narbonne, Soissons et Saint-Gervais.


Cette solution d’un niveau 2 composé de dépôts indépendants offrirait ainsi de nouvelles perspectives sur 3 problématiques actuelles :

  • Le risque systémique lié à la présence prépondérante d’un acteur sur le niveau 2. Les risques financiers et opérationnels seraient ainsi répartis sur plusieurs entreprises privées. Par ailleurs, comme le précise le Sénateur Michel Laugier dans son rapport*, un système de distribution s’appuyant sur des indépendants est infiniment plus souple et correspond davantage aux contraintes d’un marché baissier. Les dépôts indépendants étant rémunérés ad valorem, ils sont en mesure de s’adapter à la baisse des volumes sans en faire supporter le coût aux éditeurs.
  • L’évolution du système de distribution vers un modèle d’entrepreneurs locaux, dont les engagements sont le développement d’un réseau de diffuseurs performant et l’optimisation des ventes des titres. Les dépôts indépendants assurent aujourd’hui une qualité de service reconnue, à des coûts compétitifs et dans le respect du cahier des charges fixé par les messageries.
  • Le maintien de 2 acteurs sur le niveau 1 (messageries).

Un niveau 2 composé de dépôts indépendants serait la garantie d’un modèle pérenne et performant qui a su faire ses preuves depuis de nombreuses années dans un cadre de marché baissier et de restructuration permanente du niveau 1.

Télécharger
Rédigé le 11 01 2018
Retour à la liste des communiqués