La filière presse s’engage pour ses diffuseurs

L’Assemblée Générale du CSMP (Conseil Supérieur des Messageries de Presse) s’est tenue le 1er juillet dernier afin de déterminer la hausse de la rémunération des diffuseurs. Une décision qui marque un tournant pour l’avenir des marchands de journaux.

Dernières actualités

  • 23 02 2022
    Le Groupement Alliance se renforce

    Le Groupement Alliance se renforce

    Avec 30 dépôts adhérents et 60 commerciaux terrain, Alliance confirme sa volonté de mettre l’animation commerciale au cœur de ses projets et se [...]
  • 01 06 2015
    Une seconde vie pour les hors-séries

    Une seconde vie pour les hors-séries

    MLP lance Succès Presse, une solution clé en main pour rediffuser des succès éditoriaux. Cette nouvelle offre est en place depuis le 18 mai et va [...]
  • 02 06 2014
    MLP lance son module Web to Store

    MLP lance son module Web to Store

    MLP lance sa solution WEB TO STORE, pour accompagner la stratégie digitale des éditeurs, guider l’internaute jusqu’au point de vente presse et ainsi [...]

Un impact considérable

La décision prise par le CSMP d’augmenter la rémunération des diffuseurs marque l’engagement de la profession à soutenir les marchands de journaux.
Cette décision est une véritable avancée en terme de rémunération des diffuseurs avec une majoration de l’enveloppe totale de plus de 27 millions d’euros (22,2 millions pour les publications et 5,4 millions pour les quotidiens), soit +1,7 points. Cette mesure fait suite au rapport du spécialiste des médias, Hervé Digne, commandé par le CSMP et qui recommandait notamment de simplifier les grilles de rémunération. La rémunération des marchands de journaux français rejoindra dès janvier 2015 la fourchette haute de la moyenne européenne.

Les conditions de cette hausse

La hausse de rémunération des diffuseurs s’appuie sur le rapport de Postmedia Finance dit "Rapport Digne" commandé par le CSMP pour l’accompagner sur ce dossier. L’UNDP avait jugé le dispositif présenté par Hervé Digne conforme à sa demande et en souhaitait l’adoption sans altération majeure :
• Un système de rémunération simplifié, ouvert à tous et incitatif ;
• Une augmentation en priorité de la rémunération des marchands de journaux indépendants ;
• De nouveaux investissements financiers permettant une hausse significative de cette rémunération.

Les principaux diffuseurs concernés

  • les magasins traditionnels spécialisés : leur rémunération augmentera de 2,5 points et sera à 20,2% pour les publications et 17,5% pour les quotidiens
  • les kiosques dont la rémunération moyenne sera portée à 23,2% (18% à 22% actuellement) sur les publications et les quotidiens, soit une progression de 2 points.
  • les rayons intégrés de la GMS verront leur rémunération portée à 15,1% pour les magazines et à 14,2% pour les quotidiens.

Les kiosques, les concessions et les rayons intégrés pourront bénéficier d’une majoration de leur rémunération à condition d’être informatisés et équipés d'un logiciel homologué par les messageries pour la remontée de ventes. Les taux de commissions des diffuseurs spécialisés, des points de vente complémentaires et spécialisés quotidiens, pourront être majorés s'ils sont dotés du « Label Quotidien » (à savoir : être ouvert 7/7 et réaliser un chiffre d’affaires annuel d’au moins 15 000€ grâce à la vente des quotidiens nationaux).

La décision du CSMP précise les critères requis pour être diffuseurs spécialisés :

  • la visibilité : présence d’une enseigne presse
  • l’informatisation : équipement en logiciel presse homologué par les messageries pour la remontée des ventes et d’une caisse communicante
  • la représentativité : présentation des produits presse sur au moins 50 mètres linéaires développés (MLD) et part de la surface totale du point de vente consacrée à la presse.

Les enseignes culturelles pourront également être considérées comme « diffuseurs spécialisées » si elles répondent aux critères de visibilité et d’information, et qu’elles présentent des produits presse sur au moins 100 mètres linéaires développés.

Le déploiement de cette décision

Cette mesure entrera en vigueur dès le 1er janvier 2015 et sera mise en place progressivement jusqu’à 2017, selon un échéancier défini en fonction des ressources qui seront dégagées par la filière. L’augmentation de la rémunération sera financée en partie par les éditeurs ; et le solde pourrait être couvert par les économies produites par la réforme de la filière.

 

Cette revalorisation est l’aboutissement du dossier de la rémunération des diffuseurs de presse, ouvert en octobre 2013 et fortement attendu par les professionnels du secteur. L’occasion de développer et surtout moderniser la filière presse.

 

Lire le rapport complet de l’Assemblée Générale du CSMP.
 

Rédigée le 04 08 2014

Retour à la liste des actualités